Selon des spécialistes, la crise actuelle de la COVID-19 de longue durée est reliée au manque d’attention que reçoivent les maladies chroniques, comme l’EM/SFC.

à lire aussi

Comme d’autres maladies chroniques similaires qu’on néglige, elle remet en question le modèle simpliste de la maladie infectieuse, selon lequel un agent pathogène donné cause un ensemble prévisible de symptômes faciles à définir, qui s’atténuent quand l’agent pathogène est éliminé. Elle remet en cause notre confiance en nos institutions, parce que pour vraiment lutter contre les difficultés auxquelles font face ces malades, il faut reconnaître les déficiences du système de santé à l’égard des malades chroniques, le manque d’accessibilité du soutien social, et le manque de sensibilité à l’origine des nombreuses souffrances que leur infligent même leurs proches.

à lire aussi

Cet article fait partie d’une série d’articles publiés dans la section À l’avant-garde des questions de santé (Health Affairs Forefront), intitulée « Nouveaux défis pour les soins de santé ». Composée de cinq articles, cette série porte sur les nouveaux problèmes qui confrontent les décisionnaires dans les organismes prestataires de soins, sociétés d’assurance, agences publiques, services de l’approvisionnement et établissements d’enseignement du domaine des soins de santé.

à lire aussi

Croyez-le ou non, notre pandémie actuelle d’une maladie post-infectieuse — la COVID-19 de longue durée — n’est pas sans précédent. Elle a une sœur aînée qu’on ne connaît pas beaucoup. Les malades en souffrent tout simplement dans l’indifférence générale.

à lire aussi

À partir des leçons apprises des malades souffrant d’épuisement chronique (syndrome de fatigue chronique/encéphalomyélite myalgique), beaucoup de malades souffrant de COVID-19 de longue durée réduisent leurs activités du quotidien pour s’en sortir.

à lire aussi

Après près de trois ans de pandémie, elle n’est pas seule dans sa quête de réponses. Des millions de personnes partout dans le monde ont développé la COVID-19 de longue durée, des symptômes persistants qui suivent un épisode de COVID. Beaucoup de ces symptômes s’apparentent à l’épuisement, au déclin des facultés cognitives et aux épisodes asthéniques à la suite d’un effort (« crash », ce qu’on apelle le « malaise après effort ») qu’on observe chez les malades souffrant d’EM/SFC.

à lire aussi

Seulement quelques douzaines de médecins se spécialisent dans le traitement du syndrome de fatigue chronique (EM/SFC). Voici que leur savoir pourrait s’avérer crucial dans le traitement de millions d’autres malades.

à lire aussi

(BrianVastag) Ce que les équipes de recherche ont trouvé en prélevant notre sang, en recueillant nos cellules souches, en effectuant des tests pour vérifier nos capacités mentales, en nous faisant passer des examens d’imagerie par résonance magnétique, en nous sanglant à des tables basculantes, en soumettant nos cœurs et nos poumons à d’autres tests etc. aurait pu aider les médecins de partout à se préparer à l’avalanche de cas de COVID-19 de longue durée qui a accompagné la pandémie.

À la place, nous sommes toujours en attente de réponses.

à lire aussi
1 2
ICanCME

Ouvrir une session

Mot de passe oublié ?

Skip to content